Intervenant·e

Metteur en scène
FC HEP
Metteur en scène
FC HEP

    Stefan Kaegi

    Né à Soleure en Suisse, Stefan Kaegi suit des études d’art à Zurich puis des études théâtrales appliquées à Giessen en Allemagne. Il réalise des pièces de théâtre documentaire, des pièces radiophoniques et des mises en scène dans l’espace urbain sous les formes les plus diverses. Dans ses productions, il donne la parole à ceux qu’il appelle les «experts du quotidien». Ainsi, il crée Mnemopark, système suisse ferroviaire en modèle réduit, filmé en direct sur le plateau. Pour le projet Cargo Sofia, Stefan Kaegi tourne pendant plus de deux ans à travers l’Europe avec deux transporteurs bulgares et un semi-remorque réaménagé. En 2008, il crée Radio Muezzin au Caire, projet sur l’appel à la prière et sa reproductibilité technique au XXIe siècle. Il a conçu Remote X, un spectacle déambulatoire à la découverte des villes et de leurs mutations, avec 50 casques audio, présenté de São Paulo à Bangalore et de Moscou à Houston ; l’installation Win > < Win sur la prolifération des méduses tirant profit du réchauffement climatique ; ou encore Situation Rooms, une installation théâtrale dans laquelle chaque spectateur incarne, à tour de rôle et guidé par un ipad, une personne impliquée dans la vente d’armes ou en subissant les conséquences. A chaque fois, il s’agit de confronter des points de vue qui peuvent s’avérer contradictoires et qui révèlent les paradoxes et les apories de la société contemporaine et de ses évolutions.
    Avec Helgard Haug et Daniel Wetzel, Stefan Kaegi fonde le collectif Rimini Protokoll. Ensemble, ils rompent avec la réalité ressentie et tentent de la dépeindre sous toutes ses facettes à partir de perspectives inattendues. Fascinés par les technologies de notre quotidien comme par la puissance de la voix et de l’image, Helgard Haug, Stefan Kaegi et Daniel Wetzel font sortir le théâtre de ses murs, l’élargissant aux nouveaux espaces et réseaux de la mondialisation. Dans Deadline par exemple, ils mettent en scène cinq experts de la mort. Ou Call Cutta in a box, conversation téléphonique en direct d’un centre d’appels indien. 100% est une forme de statistique vivante pour 100 citoyens de la ville invités sur le plateau. Le projet Staat 1-4 (État 1-4) se développe en 4 étapes thématisées pour interroger la post-démocratie, lorsque les états laissent aux acteurs économiques décider de l’avenir de la société.
    Pour chaque projet, Rimini Protokoll recherche les « experts du quotidien », les interroge, les invite à jouer leur propre rôle, souvent sur le plateau, et invente à partir de là des dispositifs étonnants, très politiques, souvent immersifs. Passionné par la globalisation, ses formes, ses effets et les mutations qu’elle entraîne, le collectif y plonge pour repêcher des singularités, des particularismes, des idiosyncrasies.
    Stefan Kaegi a également collaboré avec Lola Arias avec laquelle il a créé Chácara Paraíso autour de policiers brésiliens et Airport Kids, spectacle créé au Théâtre Vidy- Lausanne avec des nomades de la mondialisation âgés de 7 à 13 ans. En septembre 2016, il crée également à Vidy Nachlass-Pièces sans personnes, spectacle sur les évolutions du rapport à la mort à travers 8 témoignages sur ce que chacun souhaite laisser après son décès, actuellement en tournée, puis en 2018 Cargo Congo-Lausanne, dans un camion de transport transformé en théâtre.
    Rimini Protokoll a reçu le prix du théâtre Faust en 2007, le prix européen New Realities in Theatre en 2008 et en 2011 le lion d’argent à la Biennale de Venise. L’installation scénique Situation Rooms a été distinguée par le prix Excellence de la XVIIe édition du Festival Media Arts au Japon. En 2010, Stefan Kaegi a reçu le «Routes Award for Cultural Diversity» de la Fondation européenne de la culture et en 2015, le Grand Prix suisse de théâtre / Anneau Hans Reinhart.


    Contact