Recherche

2017
-
2018
Acteur, Metteur en scène
R&D
2017
-
2018
R&D

    Action

    Le projet ACTION envisage de croiser une réflexion sur le contexte de l’action de l’artiste et les modalités de son activité, et des questions sur le devenir professionnel des étudiants formés en école d’art.

    Comment utiliser l’action comme moyen privilégié de la pratique artistique, et selon trois nécessités : en réinscrivant le travail de l’art dans des milieux qu’il a fini par déserter (hors des théâtres, des salles de concert ou des musées) ; en déconstruisant les liens historiques qui relient l’action artistique à l’héroïsme (dont les avant-gardes ont en grande majorité hérité) ; en définissant des manières d’agir collectives dans des contextes actuels ?

    Objectif
    Les lignes du travail sur l’action se répartissent selon deux axes complémentaires : 
    1. Le premier consiste à explorer différents milieux. Il s’agit d’inventer et de tester des protocoles d’observation et des modalités d’actions sur des terrains donnés : les lieux de savoir (musées, bibliothèques, universités...) ou les lieux de la mobilité urbaine (gares, rues commerçantes, arrêt de bus...) ou d’autres lieux de la collectivité (maisons de retraites, lycées...).
    2. Le second axe de travail se déploie à partir de la reconstitution d’actions ayant servi d’exercices et/ou d’exemples aux études consacrées à l’action depuis l’histoire et les sciences humaines (notamment avec les études menées dans les écoles de Palo Alto et de Chicago) mais aussi de protocoles d’actions ayant été produits dans les arts (instructions pour performances, événements et actions, notamment avec et à la suite de Fluxus).

    Méthode
    Le groupe de recherche se réunit deux jours deux fois par mois à La Manufacture pendant une année académique. Les séances collectives, axées autour de problématiques communes, alternent avec des séances laissées à l’initiative de chacun des chercheurs. Chaque séance de travail donne lieu à des relevés d’expériences. Chaque séquence de travail, qui implique plusieurs séances autour d’une problématique donnée, suscite un retour réflexif effectué en commun. Les retours réflexifs et les relevés d’expériences alimenteront la production théorique.

    Équipe

    Yan Duyvendak, artiste performer
    Christophe Kihm, critique d’art et commissaire d’exposition, professeur à la Haute école d'art et de design de Genève (HEAD)
    Rémy Campos, historien de la musique, responsable de la Recherche - Haute école de Musique de Genève (HEM)
    Yvane Chapuis, historienne de l’art, responsable de la Recherche, Manufacture
    Delphine Abrecht, dramaturge, diplômée en littérature française et chercheur en arts vivants contemporain
    Claire Astier,auteure, dramaturge, commissaire d'exposition et chercheur indépendante
    Rémi Dufay-Leneveu, artiste 
    Claire Perret, artiste, chercheure
    Jean-Daniel Piguet, metteur en scène (diplômé Manufacture 2016)
    Laura Spozio, artiste, chercheure



    Publication(s)

    Un livre viendra documenter l’expérience. Il pourra nourrir la construction d’une formation originale de niveau Master.

    15-20 juillet 2018 
    KHIM, Christophe, « Pratiques et méthodes de l’observation" , HEAD x ISR Summer Academy 2018, Institut suisse de Rome

    19 avril 2018
    KIHM, Christophe, « Éthologies et traductions. Causalités, analogies et vies de chiens », Trafic, Home cinéma, Lausanne

    20 mars 2018
    KIHM, Christophe, « Distraction et animalité », colloque Politiques de la distraction (Labex Arts H2H), École supérieure des arts décoratifs, Paris